Je vous fais profiter de nos travaux... Mais comme je suis sympa, je vous épargne la vision de la version originelle de la chambre, car vous auriez eu peur... 

Alors tout commence par la démolition du mur du placard... Car les propriétaires précédents, créateurs de l'étage, ont eu la bonne idée de créer des placards sur les côtés bas des chambres... Sauf que... une double porte d'un mètre vingt à un bout et un placard profond de deux mètres sur quarante centimètres de large, ce n'est pas du tout exploitable...

Première déconvenue, nous trouvons ceci :

 IMG_2986

IMG_2987

qui commande l'étage, l'escalier, le mini-couloir du bas ET le bureau, situé au rez-de-chaussée... Non mais sérieux, vous avez vu la tronche de ce plomb en porcelaine ??? Donc grosse prise de tête pour réussir à comprendre d'où le courant vient, où il repart, ce qu'il alimente, comment... Et surtout comment faire un réseau fonctionnel et rationnel (je crois que les précédents n'avaient pas le mot rationnel dans leur dico)... Verdict : on repart du tableau électrique, et on continue d'alimenter le bureau, jusqu'à ce qu'on refasse l'électricité du bas...

Donc on se tape la douce tâche de tirer les fils, de les relier au tableau, de les faire passer par ici, de les relier ici par la prise, là on passe en gaine, donc on cache dans le mur... et le must du must, on relie le tout avec le va-et-vient, pardon, LES va-et-vient puisque tant qu'à faire on change l'interrupteur du palier du haut (misère, les fous avaient incrusté les prises, les interrupteurs dans les chambranles en bois des portes... vu l'état des fils, ils avaient chauffé, c'est un coup à avoir un incendie, ces conneries... surtout que rien n'était relié à la terre...)... Une fois tout branché, on teste...

Test 1 : Ah, la lumière ne s'allume pas

Test 2 : Ah, aucun changement

Test 3 : Ah, la lumière ne s'éteint plus

Test 4 : Ah, là non plus, aucun changement

Test 5 : là non plus bon sang de bonsoir

Tests.... j'ai arrêté de compter, surtout qu'à chaque fois il faut se taper l'escalier pour aller au compteur, revenir, repartir... je me suis musclé les jambes, sur ce coup-là ;o)))

Test x : youpeee, le va-et-vient de la chambre fonctionne, toutes les prises aussi, jackpot

Test x +1 : le va-et-vient de l'escalier fonctionne

Test x +1 : le bureau n'est alimenté QUE si l'escalier est allumé

Test x +2 : le bureau n'est alimenté QUE si l'escalier est éteint... Râââââââ !!!

Test x +3 : youpeeee le bureau est indépendant de la lumière de l'escalier !!! (je vous épargne les cogitations entre les tests)

Test x +4 : la chambre des filles ne s'éteint plus !!!! Ah oui, j'avais oublié l'épisode de la chambre des filles !!! Mon chéri jette un oeil à la façon dont c'était branché et au moment de remettre le boîtier se prend la tête parce que trop long de fils... Donc il coupe... Mais trop court !!!! Comme il s'énervait grandement, j'ai pris sa place, remplacé les fils jusqu'à la lampe...

Test x +5 : changement d'interrupteur, rien n'y fait

Test x +6 : ça y est, on a trouvé !! euh, IL a trouvé !!! Je m'a suis plantée comme une grande au moment de rebrancher (ou alors était-ce déjà lui, quand il a relié les fils trop courts mais bon, il ne l'avouera jamais, donc on dira que c'est ma faute) du coup le courant était en continu... Oui, bon, je ne vous avais pas précisé que nous étions des quiches en électricité ??? 

 

Youpeee, tout fonctionne, le bonheur à l'état pur, on peut attaquer les murs... Décollage du papier affreux à fleurs, ponçage, rattrapage par monsieur des gigantesques écarts existants (mazette, c'est pas du boulot ce qu'ils avaient fait...), collage des dalles de polystyrène à l'emplacement de l'ancien placard... Peinture du plafond, sous-couche sur les murs... 

Choix de la teinte des murs... Et là, OUPS !!! nous avons acheté un grand pot de blanc et de la teinture, pour le faire à notre goût... Et au moment de mettre le bleu, mon chéri appuie sur le flacon... Le bouchon saute et le flacon se vide quasiment dans la foulée... J'y mets la main pour récupérer le flacon (mais nous n'avons pas réfléchi, tant qu'à y être, j'aurais dû enlever du colorant) et mon chéri mélange... Rhôô la catastrophe ! du bleu layette pétant ! Beuâârk... Il rajoute du noir, ça devient trop foncé, ça lui évoquait une prison... Du coup, nous décidons de peindre les murs en gris, puis de repasser une couche de blanc par-dessus pour l'éclaircir, et de faire un pan de mur, celui de la tête du lit, face à la porte, en blanc avec un motif au pinceau réalisé par monsieur avec du gris, du blanc et du jaune piqué à la chambre des mouflettes... 

 

IMG_3648_2

IMG_3652_2

IMG_3650_2

Par contre, la chambre n'est pas tout à fait finie : la porte est à peindre, et il nous manque deux-trois meubles, histoire de virer les étagères toutes moches où on voit les fringues de mon homme, plus un pour la télé... mais on en voit le bout et c'est le principal !

 

Et alors, juste pour le fun, voici une vidéo du Larsouille en pleine action... Spéciale dédicace à Mamie Chantal...


Larsouille a la guitare