Bon, je vous présente le dernier (!!!) membre de notre compagnie féline...

L'absence d'Hébus se faisant cruellement ressentir, nous nous sommes posés la question d'accueillir un nouvel ami...  Nous rêvions d'un sacré de Birmanie (ben quoi, si, si, c'est le rêve de l'homme au coeur d'artichaud, un sacré de Birmanie, même avec les poils longs...) J'ai écumé les petites annonces et suis finalement tombée sous le charme de Guizmo, ragdoll de son état, malheureux chez lui (ouais, bon, malheureux est tout relatif, dans le cas présent) car tout seul toute la journée et ne supportant pas la solitude... Je vous confirme qu'il n'aime pas être tout seul ;o)))

cobalt1

Alors je ne sais pas si c'est le fait d'être un chat de race, ou si nous sommes tombés sur le berlot du siècle, ou si c'est inhérent à cette race-là... Mais alors comme chat-couillon, on ne fait pas mieux (ou pire, selon le principe de la tasse à moitié vide/pleine).


Premier exemple :

renommé Cobalt (à prononcer : Cocooooooooo !) pour la mâââgnifique couleur de ses yeux, il a tout de même mis DEUX MOIS avant de comprendre qu'en tant que chat, il pouvait sauter par-dessus la barrière de sécurité enfant... Tout en voyant les autres compères de la maison sauter allègrement devant ses yeux... Si, si, je vous assure, DEUX MOIS !!!! Il restait tout sagement derrière, à réclamer que je lui ouvre... ceci dit, c'était super pratique pour aérer la maison sans qu'il ne sorte... 

 

Deuxième exemple :

enfin autorisé à sortir... il a fait la découverte du cerisier. Haaaaa, le cerisier... Pas le petit modèle de cerisier, bien évidemment, sinon ce n'est pas drôle... Je sors un jour étendre mon linge, et entend le chat m'appeler. Par habitude, je lui réponds (bon, là, normalement, dans les deux minutes il est à mes pieds, à me raconter ses aventures sans que je n'y comprenne goutte, mais j'ai intérêt à être attentive et à l'interroger aux bons moments ("ah bon ? non, tu es sûr ? rôô" oui, je discute avec mes chats, farpaitement !!!)) et ô surprise, il continue à m'appeler, sans se radiner à mes patounes... Je suis donc les cris jusqu'à leur origine : messire Cobalt est monté dans le cerisier, mais n'arrive pas à en redescendre... Ben là mon coco, tu as été assez grand pour y monter, tu seras assez grand pour en redescendre !!!

Sauf que...

Une heure plus tard, il hurlait toujours... Une fois avisé, mon homme décide que non, le chat doit s'assumer et descendre tout seul...

 

Sauf que...

Au bout de trois heures, sa voix commençait à s'érailler un poil... La nuit commençait à tomber... La pluie menaçait... Tous ces arguments mis bout à bout finissent de convaincre mon homme d'aller chercher l'échelle ET le chat...


Sauf que...

Une fois l'échelle mise et mon homme grimpé, le chat s'est barré à l'autre bout du cerisier !!! Fumasse car il avait senti le coup venir, mon homme a failli lâcher l'affaire et laisser le chat là où il s'obstinait à rester... Failli, seulement, rappelez-vous, il a un coeur d'artichaud !!! Mais il s'est fait tagué au passage car messire chat était vraiment trèèèès effrayé...

 

Depuis, messire Cobalt a retesté le cerisier, mais version mini ;o)))

cobalt2

cobalt

Troisième exemple :

ayant pris le pli de bourlinguer (ne pas tenter de le garder à la maison dorénavant s'il a décidé de sortir, il vous cassera les pieds, les tympans à huuuuurler comme un torduuuuu pour sortiiiiiiiiir) il s'est trouvé une issue vers la rue (bon, là, je rigole moins car : 1 il n'est pas du tout farouche envers les étrangers, 2 ici ils roulent comme des abrutis)

et certains soirs, en sortant les chiens, j'entends des hurlements de pôvre matou abandonnééééé car môssieur est de l'AUTRE côté du portail et n'arrive pas à sauter par-dessus (pensez donc, déjà une barière de sécurité enfant c'est le K2, alors un portail, c'est l'Everest ;o))) et donc ma pomme va lui ouvrir le portail...

 

Bon, ceci dit, il s'entend méga bien avec Pröfy et jouent à chat ensemble (oui, oui : je te touche et je me barre, tu me cours après, tu me touches, tu te barres et je te cours après... à chat, quoi ;o)) ; ou encore à la baston... illustration en images...

jeux

jeux0

jeux1

jeux2

jeux3

(bon, là c'est quand le chien-gendarme intervient... lol)

IMG_2673

et une dernière, juste pour le fun, quand il a élu domicile dans l'évier...